Des gestes sont déployés pour que notre ferme soit de plus en plus respectueuse de l’environnement et de la santé des travailleurs et des consommateurs.

Dans nos pratiques aux champs, nous avons implanté une partie du verger avec des variétés résistantes à la principale maladie de la pomme qui est la tavelure, donc moins de fongicides sont pulvérisés dans cette zone. Nous faisons aussi une lutte intégrée des maladies et insectes, ce qui implique que nous utilisons des pesticides de synthèse les moins dommageables pour l’environnement et uniquement lorsque la pression est trop forte. De plus, certains produits utilisés sont acceptés en agriculture biologique.

Concernant le contrôle des mauvaises herbes, nous sommes actuellement en transition pour éliminer l’usage des herbicides. C’est pas à pas que nous prévoyons effectuer la transition vers l’agriculture biologique tout particulièrement pour la section sud de notre verger.

L’usage d’un broyeur permet de réduire la plupart des troncs et des branches en bois raméal, ce qui augmente l’apport de matière organique au sol et réduit le brûlage.

Dans la cidrerie, les résidus du pressage de pommes sont épandus au champ, ce qui diminue les besoins en fertilisants.

Au niveau de la vente, nous avons opté pour des verres compostables pour servir la barbotine, nous avons des bacs pour le recyclage, et nos sacs pour le cidre sont en papier ou compostables.

Le CREDDO et la SADC Papineau sont des partenaires pour certaines de nos initiatives.